Au delà de 10.000 habitants, un commissaire de police supplémentaire est affecté par tranche de 10.000. Au delà de 100.000 habitants et dans quelques villes stratégiques n'atteignant pas ce seuil, un commissaire général est désigné. En milieu rural et dans les villes de moins de 5 000 habitants, les pouvoirs de police sont exercés par la gendarmerie nationale et les gardes-champêtres.
Mis en place sous le Consulat, ce système s'étend aux territoires conquis durant l'Empire. En 1795, distinction est faite entre police judiciaire et police administrative.
Bonaparte crée à Paris la fonction de Préfet de Police mettant fin à l'instabilité qui caractérisait la police durant les dernières années révolutionnaires. L'arrêté du 1er juillet 1800 précise les attributions du Préfet de Police, responsable de la sécurité dans l'acception la plus globale du terme.
À la fin du XVIIIe siècle, la Révolution et l'Empire réorganisent en profondeur l'organisation judiciaire française, jetant les bases de notre système judiciaire moderne, tant du point de vue institutionnel que procédural. Les justices seigneuriales sont abolies, les parlements sont mis en vacances, et le corps judiciaire se voit définir une place originale dans le cadre de la séparation des pouvoirs.

Contact
SEHRI
11 rue de Crouy
01000 Bourg en Bresse
Les photos et documents qui forment le fonds numérique de la SEHRI sont mises en ligne dans un but patrimonial et scientifique. Elles forment une œuvre originale couverte par le droit d'auteur est régi par la loi du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985, codifiées dans le code de la propriété intellectuelle, articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.
Crédits

Société des Etudes Historiques Révolutionnaires et Impériales

Blog de l'association


© Copyright S.E.H.R.I. Tous droits réservés.